Construction Tiny house: Episode 6!

Oyé Oyé!

Un mois déjà depuis mon dernier article: arf, ce n’est pas sérieux tout ça! C’est vrai, et pourtant, il s’en est passé des choses pendant en ce mois d’avril, des bonnes et des moins bonnes… Alors je m’en vais vous compter tout ça!

Loin de moi l’idée de commencer par les mauvaises nouvelles pour vous pétrir de désespoir en ce beau mois de mai qui s’annonce, mais on va essayer de garder la chronologie de l’histoire… Lors de mon dernier article, je faisais un peu le beau (un tout petit peu 😉 ) après la mesure de l’équilibre de la remorque: souvenez vous, à peine 25kg vers l’avant, parfait pour tracter! Suite à ça, Yolo a eu droit à sa première sortie « à vide », c’est à dire armature, bardage et toit, mais sans isolant, revêtement & aménagement intérieur, etc … . Après plus de 3 mois de boulot, l’idée était d’enfin être fixé sur son poids intermédiaire, parce qu’on a beau faire des calculs savants avec les densités des matériaux, le bois en lui même, son taux d’humidité, l’ajout de renforts part ci par là, les écarts de structure pendant la construction, … c’est pas une science exacte cette histoire!

Pour être tout à fait honnête avec vous, les calculs dans cette configuration me donnaient très exactement 1247 kg. Au fond de moi, parce que j’avais essayé de garder ça en tête pour faire au plus léger tout au long de la construction, je caressais le doux rêve d’avoir fait mieux, autour des 1100 kg, pour arriver à mon objectif de 1500 kg aménagée avec toute ma vie à l’intérieur. Mais c’était sans compter avec les lois de la physique! C’est con hein, mais contrairement à l’euros, dont la valeur diminue drastiquement avec le temps – surtout en ce moment! -, un kilo reste un kilo; et on a beau l’imaginer plus léger, le regarder sous différents angles, de loin, de près, et bien il n’y a rien à faire: il y a de très forte probabilité qu’il continue à faire un kilo encore longtemps…

Bref, j’ai contacté la coopérative agricole du coin qui a gentiment accepté de m’accueillir pour ma première pesée. En exclusivité pour vous, une petite vidéo de la première sortie de Yolo en Volvo!

Première sortie du garage pour Yolo!

Ça fait gros hein, vous ne trouvez pas??? Il fallait voir la tête des agriculteurs sur leur tracteurs quand ils ont vu Yolo pointer le bout de son nez sur la balance… je ne sais pas dire ce qu’ils pensaient exactement, mais je me suis vraiment senti comme un bon gros illuminé! C’est bien beau de construire un truc bizarre dans son hangars, mais le regard des gens sur la route et en centre ville de ma petite bourgade, je ne m’y étais pas vraiment préparé!

Bref, je m’écarte du sujet, comme pour retarder le moment où je vais vous annoncer que je me suis gravement planté… Yolo, était donc sur la balance, moi dehors à scruter l’écran que je voyais mal avec le soleil, et je vois s’afficher… 1440 kg… ouch! En une seconde, le ciel s’est effondré sur moi, j’étais comme sonné.

S’en est naturellement suivi plusieurs phases psychologiques en l’espace de quelques jours. D’abord le déni, la première heure, à grand coup de « j’ai dû mal voir! » et autre « Elle est toute pétée sa balance!« . Puis, une journée de désespoir profond durant laquelle je ne voulais même plus regarder Yolo: « C’est foutu, j’y arriverai jamais!« . La troisième phase fut l’occasion de relativiser et de commencer à accepter: « 200kg de trop, c’est 15, 20% d’erreur, ça passe!« . Enfin, la quatrième fut l’occasion de commencer à remonter la pente: « bon concrètement, comment on fait maintenant?!« 

Très vite, parce que je ne voulais pas décaler le début de l’aménagement intérieur et la fin du chantier de la fin mai, il a fallu prendre des décisions drastiques:

  • A combien de kilo a t-on droit pour la remorque? 1800kg
  • Combien peut tracter la Volvo? 1500kg, voire 1600kg avec report de charge
  • De combien de kg a t-on besoin pour le stricte minimum? 60kg d’isolant? Des murs interieur? Un lit? Une cuisine? …

Bref, cet événement a été l’occasion de remettre tout à plat. Et vous savez quoi? Dorénavant, je ne me sépare plus de ma balance: tout ce qui rentre dans Yolo est minutieusement pesé 😉

Alors, sans trop d’explications, parce que j’ai encore pas mal de pain sur la planche, voici quelques photos de l’avancée: à venir, des murs en toiles tendues pour la légèreté, un nouveau véhicule pour avoir plus de marge à la traction et du bambou, beauuuuuucoup de bambou!!!

Pose de l’isolant

Premier mur en toile tendue!

Fabrication de l’échelle en bambou, sans clou ni vis!

Construction du sommier de la mezzanine

Voilà pour les nouvelles du front! On se voit d’ici 3 semaines pour les photos finales, je croise les doigts 😉

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s