Construction Tiny house: Épisode 2!

Cher toutes et tous,

Cela fait maintenant une bonne quinzaine de jours que la fabrication de ma micro-maison est censée avoir commencé, et quoi?! Je ne vous ai pas donné de nouvelles??? Disons-nous le tout de suite: c’est I-NAD-MI-SSIBLE!

De fait, j’entends déjà certaines mauvaises langues s’élever, d’ici, perdu au fin fond de ma campagne toulousaine: « Mais où en est-il? », « Que fait-il?, « Se lève t-il à midi tous les jours, si bien qu’il n’a pas encore posé la première pierre de sa cahute? », et autre « Je suis sûr que le vent d’Autan a déjà ruiné tout ses espoirs! »

Que nenni les amis! Mais je ne peux pas vous en vouloir: j’ai créé un tel suspense autour de ce projet que vos cerveaux, en mal de dopamine, ne peuvent faire autrement que de s’emballer 😉 Plus serieusement, voici quelques nouvelles du front, avec détails techniques pour les amateurs!

Le plancher

Comme pour toute Maison Ossature Bois (MOB), le plancher est ce qui vient juste après les fondations (qui ici, pour le coup, sont une remorque!). Fabriqué en pin douglas de 100×50 (comme toute la tiny), on monte un cadre de la taille de la remorque et on met des traverses bois sur chaque traverse acier.

Une fois le tous fixé par des vis autoperforantes de 6×100 et d’équerre, on retourne l’ossature et on pose le pare-pluie pour rendre tout ça étanche. Puis on le recouvre avec des plaques rigides perforées pour le protéger contre des éventuels impacts de gravillons que la route pourrait lui faire subir.

Finalement on fixe le tout à la remorque avec huit pattes de fixation fabriqués maison (plaques d’acier et tiges filetés soudés), qui viendront être boulonnées par en dessous pour solidariser la tiny au châssis. J’ai soudé ça pour moitié à l’arc, pour moitié au TIG avec un ami (merci Sylvain! D’ailleurs, si vous cherchez des meubles/sculptures artisanales en métal, le Tailleur de fer est là pour vous servir!). Bref, c’est du solide: mon grand père forgeron doit être fier de moi de là où il est! 🙂

Finalement, on rempli d’isolant sur 100mm d’épais (du jean’s recyclé léger, bon isolant et écolo!), et on recouvre d’OSB en 14mm pour la légèreté, qu’on espace de quelques millimètres pour éviter d’avoir un chapiteau qui se forme au milieu du salon. On détoure à la défonceuse, et on met du masticolle entre les plaques. Voilà une bonne base pour la suite!

Petite astuce pratique: le plancher est « déboulonnable » par en dessous, cela signifie que la tiny est « déchargeable ». De cette façon, elle est considérée comme un chargement et n’aura pas besoin de passer aux mines pour rouler. Et accessoirement, elle pourra être déposer quelque part définitivement un jour peut être …

Le mur 1

Une fois les plans papiers rédigés par la méca, relus par les chefs de service, le responsable technique, la qualité projet, le responsable de projet et signés numériquement sous PLM, … euh pardon, mes vieux réflexes! Je reprends… Une fois les plans papiers gribouillés au crayon à papier sur une feuille volante, c’est au tour du premier mur! Rien de bien compliqué: on le fait d’une épaisseur de 100mm en prévoyant des montants tous les 60cm, les emplacements pour les fenêtres, la porte d’entrée, et on se permet même quelques incartades aux « règles internationales des MOB » pour gagner en poids! Puis on contrevente en posant du feuillard acier de 2mm d’épais dans les diagonales accessibles. Pour le coup, le mur 1 possède beaucoup d’ouvertures, alors on essaie de passer entre… Au final, c’est beaucoup (beaucoup!) plus léger que de contreventer en OSB et le résultat est impressionnant de solidité. Une fois fini, ça donne ça:

Je vais m’arrêter là pour aujourd’hui, il y a encore du boulot. Mais voici, en exclusivité pour vous, la vidéo du hissage du premier mur! 😉

Vidéo de montage du mur 1

Merci pour votre lecture, et je vous dis à bientôt pour l’épisode 3: les 3 autres murs, et peut être, un jour, la charpente! 😉

2 réflexions sur “Construction Tiny house: Épisode 2!

  1. Coucou,
    Merci pour ces belles histoires et je vois que tout le monde est embauché !!
    «… pour moitié au TIG avec un ami (merci Sylvain!… » Coucou Sylvain 😉 et coucou Elodie ? (camerawomen à tes heures perdues !)

    ERRATUM :
    Une fois les plans papiers rédigés par la méca, relus par les chefs de service, le responsable technique, la qualité projet : non pas du tout !! 😊

    C’est quand la crémaillère ?
    Bon courage
    Bises
    A bientôt

    De : How I Met My Earth
    Envoyé : mercredi 2 février 2022 09:41
    À : BOURDILLAT Odile
    Objet : [New post] Tiny House: Épisode 2

    Florian Wild posted:  » Cher toutes et tous, Cela fait maintenant une bonne quinzaine de jours que la fabrication de ma micro-maison est censée avoir commencé, et quoi?! Je ne vous ai pas donné de nouvelles??? Disons-nous le tout de suite: c’est I-NAD-MI-SSIBLE! De fait, « 

    J’aime

  2. Pingback: Tiny House: Episode 3 | How I Met My Earth

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s