Merci!

Nous voilà le 10 Avril, déjà! Après quelques jours de squattage de canapé chez mon amie Caro, sa (très) catho de coloc et ses deux chats (1), me voilà enfin installé dans mon nouveau chez moi Californien: un superbe appartement « 3 BR/2 Bath » situé à La Mesa, en très proche périphérie de la ville de San Diego.

Pour ceux qui sont un peu juste en « english », une petite explication s’impose quant à la dénomination de l’habitation: « 3 BR » signifie « 3 bedrooms » soit « 3 chambres », tandis que « 2 Bath » nous renseigne sur le nombre de salle-de-bain disponibles dans le logis, « bathroom » en anglais. Vous allez me dire: « Mais Bon Dieu, qu’a t-il à nous causer de salle-de-bain celui-là? On s’en branle royal! Et pourquoi pas le nombre de placard tant qu’on y est??? » Et votre question serait légitime cher lecteurs! Alors pour vous, je me suis sérieusement penché sur le sujet… Il semblerait effectivement qu’ici, aux Etats-Unis, il soit commun de mettre en avant le nombre de salle d’eau que contient le nid d’un être humain, à fortiori parce qu’il reflette directement son niveau social. Et c’est ainsi que j’ai découvert le pot-aux-roses mesdames et messieurs: sous ses airs de ne pas y toucher, notre amie Caro, avec 3 salle-de-bains pour seulement 2 chambres, est carrément gavée de chez gavée! Alors si vous aussi vous vous demandiez pourquoi elle avait quitté la France, vous avez la réponse, ne cherchez plus!

Bref, j’ai décidé de façon totalement arbitraire (ou pourrait-on dire en occident « de façon démocratique » (/bim dans ta face!) –  que l’heure n’était pas à la retranscription de mes ressentis face à cette culture américaine que j’ai repris en pleine face à peine arrivé ici. Tant au niveau « sociéto-architectural » qu’au niveau « taille des bonnets mammaires » délirants de ses habitantes – et de ses habitants … ! -, il y aurait pourtant tant à dire… Bref, vous l’aurez compris, le temps n’est pas à la critique acerbe et hâtive de la société état-uniennes, du goût prononcé des habitants de San Diego pour la domination des espèces canines et félines, pour les salles de muscu ou pour les centres commerciaux sans fins: non, n’insistez pas, je ne m’abaisserais pas à celà!

L’heure n’est pas non plus à la description de mes 2 nouveaux colocs, Calina et Toshtout simplement géniaux -, ni à la vantardise, s’agissant de la piscine, du jacuzzi ou de la salle de sport en accès libre à seulement 15 mètres de chez moi: on y reviendra!

Non, plus sérieusement, l’heure est aux remerciements. Et oui, pour là première fois de l’aventure, j’ai dû quitter des gens avec qui des liens s’étaient créés, et avec qui j’ai vécu des moments inoubliables durant ces quelques mois passés dans les caraïbes; alors je souhaitais vous adresser un petit mot sincère, à vous, mes ami(e)s saint-martinoises et saint-martinois.

Merci à toi Dam! Tu es sans contexte la plus belle rencontre que j’ai faite sur cette île. Je crois que j’ai rapidement percé ta carapace de « bogoss » pour découvrir le mec bien et sensible que tu es. Mine de rien, on s’est quasiment vu tous les jours pendant 2 mois, alors ça change d’être loin maintenant! Merci de m’avoir fait évoluer dans ma façon de jouer, mais aussi de m’avoir sortie de cette solitude dans laquelle j’ai parfois tendance à m’enterrer;  bref, merci tout simplement d’avoir été là. Ne change rien, lis mon bouqin, et tiens bon à SXM: on se revoit dans moins de 2 mois à Végas Bro!

10993477_10204968916814226_2396435235274038089_n

Avec Dam et Kari!

Merci à toi Vaness! La première bouille qui m’a mis en confiance dès mon arrivée sur l’île, c’était la tienne! Merci pour la découverte des « place to be » de Saint-Martin – souvent alcoolisés il faut le dire -, de la visite des Mega-Yatchs au trip devant le Superbowl, on a bien déliré! Merci pour l’appart, pour les draps, l’oreiller, mes premières courses et j’en passe … ! Je te souhaite que du bonheur et du courage pour fonder ta petite famille.

Aves Vaness!

Avec Vaness!

Merci à toi Anne-Cé! Tu as été une amie parfaite tout du long même si ça m’a rendu un peu ronchon par moment. On a beaucoup parler avant que je parte, alors je n’ai qu’une seule petite chose à ajouter: libère de toi même, tu le mérites.

Avec Anne-Cé et Dam!

Avec Anne-Cé et Dam!

Thanks to you Wesley! You were the best neighbor I ever had! Thank you for all our discussions everyday, around poker but not only! Thank you for all the rides you gave me! Keep it easy man: I wish you the best for future, with girls, with poker and with luck!

Merci à vous deux, Claudie et Roch! Vous êtiez un peu nos parents de coeur sur cette île et c’était important pour moi. Je crois que j’ai su apprécier à leurs justes valeurs ces moments où nous nous retrouvions tous autour de votre petite famille, notamment ces dimanches après-midis à Mullet: du pur bonheur. Surtout ne changez rien, continuez à profiter de la vie: on se voit à Montréal cet été, « pour vrai » mes amis!

Enfin, merci à tous ceux avec qui je n’ai pas eu le temps de faire plus amples connaissances mais avec qui on a échangé des bons moments de vie et de rigolades, simples et authentiques. Je pense à Osman, Vaea, Pierre, Kari, Diana Adrien, Nico, Cédric, Tony (les 3!), Winshet, Jérôme, Patrick, Yorick, le Doc, Pablo et j’en oublie forcément, alors pardonnez moi, et continuez à profiter de la vie à SXM … pour le plaisir!

Note 1: Il est bon de noter que 50% de la population de cet appartement est castré: je vous laisse imaginer l’ambiance!

Note 2: C’est chiant l’écriture en gras où ça amène un vrai plus?