The D Day!

Il est 9h45. L’Airbus A319-100 de la Lufthansa quitte la piste numéro 2 de l’aéroport Toulouse-Blagnac avec 138 passagers à son bord, direction Francfort. Au travers du hublot, j’aperçois un vieux Beluga, probablement en attente de nouvelles aventures (palpitantes mais lentes, il faut le reconnaitre!), et les locaux de mon ancien job, sur le site du célèbre avionneur toulousain adjacent à l’aéroport. Adieu Toulouse, ma ville de naissance, ma ville d’amour.

J’ai le coeur lourd ce matin, et pas seulement à cause des quelques briques rouges que je ne verrai plus. Depuis maintenant plus d’une semaine, je n’ai cessé de dire « adieu » aux gens que j’aime; d’abord à mes amis, puis à ma famille, et enfin à mon grand frère et à ma petite amie, ce matin.

– « Salami sandwich or yogurt ? » me lance l’hotesse de l’air, suspendant mes pensées.

–  » Euh … yoguuurt. » repondis-je de mon plus bel Allemand, comme si cela avait vraiment une importance à cet instant précis …

C’était inéluctable, ce moment devait arriver et je n’y étais pas forcément bien préparé: mais était-ce vraiment anticipable? On aura beau dire que l’on va revenir bientôt, que c’est un choix et qu’il faut en assumer les conséquences, que si la tristesse devient trop forte, le retour sera toujours envisageable, que le temps adouciera la penibilité de l’absence; il n’empêche que la peine elle, est bien présente, et peut être plus encore chez ceux qui restent que chez ceux qui partent. Peu à peu, mes yeux, encore gonflés par les larmes de ces deux derniers jours quittent l’écran pour s’accorder un peu de repos.

Il est 13h30 et le vol vers l’Allemagne s’est bien passé. Le moral se remet, l’heure est à l’aventure et aux nouvelles chers lecteurs! Je vous vois venir, vous brûlez de curiosité: mais que s’est-il passé ces deux derniers mois? Et bien je vais tout vous dire! Outre les préparatifs materiels, Septembre et Octobre auront été marqués par trois faits de taille:

– L’entreprise individuelle Wild Prod., spécialisé dans la photographie et le reportage étrange a vu le jour le 29 Septembre 2014. Son unique salarié, talentueux et dévoué vous vous en doutez, a naturellement voté pour moi aux conseil d’administration et m’a élu Président, tenez vous bien, à l’unanimité! Clap Clap!

– La marque « 1083 », fabriquant de jeans et de chaussures éco-conçus et Made In France, a été emballé par ce projet de tour du monde et s’est associé à How I Met My Earth pour l’année à venir. Ainsi, à partir de cette semaine et tous les quinze jours, vous pourrez trouver sur la Fan Page Facebook 1083 une photo de moi et de mon Superdenim en coton bio devant les plus beaux paysages du monde ou dans des situations plus ordinaires du voyageurs lent, simples et humaines. Classe ou pas?

– La « Valise en trop », imaginée et décrite dans la rubrique « Les Fils Rouges », a pris vie grâce à votre générosité: elle est en ce moment même en transit avec mon sac à dos, direction La Havane, pèse 13Kg, a été cadenacée par mes soins et est pleine à craquer de stylos, crayons de couleurs, cahiers, ballons, dentifrice, jouets pour enfants etc …

Valise en trop

Encore une fois, merci à tous: je ferai un billet sur la distribution et l’acceuil par les gens de toutes ces choses.

Voilà pour aujourd’hui, en bref. La prochaine fois, on sera dans le dur du voyage et j’aurais un peu plus le temps à consacrer à l’article; en attendant, bon vent à vous, et merci d’être de plus en plus nombreux à suivre ce blog!